Colloque organisé à Barcelone

Covid-19

En raison de la crise provoquée par la covid-19, nous avons été obligés de reporter le colloque “Nom propre, symptôme et autres suppléances dans la clinique psychanalytique”.  La date prévue pour la réalisation du colloque était pour octobre 2020 mais nous croyions que pour cette date-là, la situation, en ce qui concernait la pandémie, ne serait pas encore claire.  C’est pour cela que nous avons décidé de le reporter au mois d’octobre 2021.  Actuellement, nous ne savons pas encore quelle sera la situation, alors nous avons décidé de faire le colloque sur la plateforme Zoom.

Nom propre,  symptôme et autres suppléances dans la clinique psychanalytique

Pour Freud, le nom était un trait unaire privilégié entre autres mais il n’a pas développé ce sujet, tandis que Lacan a mis l’accent, au début de son oeuvre, sur la forclusion du signifiant du Nom-du-père comme mécanisme des psychoses.
Tout sujet reçoit dès sa naissance un prénom, mais il ne commence à l’assumer comme propre qu’avec l’identification spéculaire qui constitue son moi en fonction du désir de l’Autre, en un mouvement contemporain de la maîtrise des premiers mots. C’est le moment du premier nouage entre réel, symbolique et imaginaire, c’est à dire celui de la première symbolisation qui articule le narcissisme avec le symbolique générant du sens, en même temps qu’il métaphorise/ refoule le réel pulsionnel (la voix, le regard, et l’objet oral), en inscrivant ainsi la perte de la jouissance correspondante.
Ce n’est qu’à la fin de l’Oedipe que le don du patronyme, un trait paternel ou un symbole totémique -qui parfois ne se produit pas ou est rejeté- est pris de manière effective par le sujet par la voie de l’identification. Cela implique la mise en acte du fantasme parricide et permet le second temps de la symbolisation:  dans ce cas, de la relation du sujet avec le père réel, désirant la mère en tant qu’objet cause du désir qui introduit ainsi la castration symbolique de l’Autre maternel ainsi que celle du sujet.
Lacan a indiqué plus tard que ce que Freud a appelé Oedipe, pour lui c’était le Nom du père, et il a précisé qu’il s’agissait du père dans sa fonction de nommer.
Mais en passant du Nom du père aux noms du père, en distinguant entre nomination symbolique, imaginaire et réelle, et en promouvant la notion de sinthome comme forme de réponse au rapport sexuel impossible à inscrire dans l’inconscient, il a ouvert l’éventail des différentes incidences subjectives tant dans la clinique  que dans la cure psychanalytique.
Ceci n’exclue pas le symptôme, même comme forme de nomination, aussi bien avant comme après la constitution d’un sinthome, puisque, il a beau donner de la stabilité au sujet, les avatars de la rencontre avec le réel peuvent impliquer son retour.
L’objectif de ce colloque est de débattre sur ces articulations présentes dans la pratique quotidienne de tout psychanalyste.

 

Programmme

Vendredi 1er  octobre

16:00    Présentation

Marcelo Edwards

16:15    Table  1

Coordonnée par  Laura Kait
Traduction au colloque assistée par Graziella Baravalle

16:15     La fonction de la nomination dans la clinique psychanalytique / La función de la nominación en la clínica psicoanalítica.
– Marcelo Edwards

16:30    Le pluriel des noms du père dans sa fonction de suppléance / El plural de los nombres del padre en su función de suplencia.
– Natatxa Carreras

16:45    Le nom propre et la voix pronominale  /  El nombre propio y la voz pronominal.
– François Morel

17:00    Discussion   (25 minutes)

Pause 15 minutes   (de 17:25 à 17:40)

17:40    Table  2

Coordonnée par  Lucía Pose
Traduction au colloque assistée par Rosa Navarro

17:40    Symptôme et sinthome:  des réparations possibles  /   Síntoma y sinthome:  reparaciones posibles.
– Silvia Saskyn

17:55    Suppléance dans la clinique des psychoses  /  Suplencia en la clínica de las psicosis.
– Jean-Marie Fossey

18:10    De la souplesse qui permet à la clinique le recours toponodologique.  Il y a “suppléances” et “suppléances”  /  De la ductilidad que permite a la clínica el recurso toponodológico.  Hay suplencias y suplencias.
– Silvia Amigo

18:25    Discussion  (25 minutes)

Pause 15 minutes  (de 18:50 à 19:05)

19:05    Table  3

Coordonnée par  Silvia Saskyn
Traduction au colloque assistée par Isabel Alonso

19:05    De l’analyste-symptôme à l’analyste-sinthome, dans la cure:   Ponctuations  /  Del analista-síntoma al analista-sinthome en la cura:   Puntuaciones.
– Ilda Rodríguez

19:20    Version du père:   une jouissance tirée d’un film  /  Versión del padre:  un goce de película.
– Horacio Manfredi

19:35    Freud oublie un nom  /  Freud olvida un nombre.
– Luigi Burzotta

19:35    Discussion  (25 minutes)

Samedi 2  octobre

16:00  Table  4

Coordonnée par  Silvia Saskyn
Traduction au colloque assistée par Marcelo Edwards

16:00    La fonction du Nom dans l’enfance  /  La función del Nombre en la infancia.
– Gisela Avolio

16:15    Attraper son nom à l’adolescence  /  Atrapar su nombre en la adolescencia.
– Gorana Bulat-Manenti

16:30    Antonin Artaud, James Joyce.  Le nom propre  /  Antonin Artaud, James Joyce.  El nombre propio.
– Néstor Braunstein

16:45    Discussion  (25 minutes)

Pause 15 minutes  (de 17:10 à 17:25)

17:25   Table  5

Coordonnée par  Lucía Pose
Traduction au colloque assistée par Isabel Alonso

17:25    “Ne m’appelle pas par mon prénom”.  À propos du dégoût de son propre prénom  /  “No me llames por mi nombre”.  Sobre el asco del propio nombre.
– Laura Chacon

17:40    Dieu comme suppléance  /  Dios como suplencia.
– Hélène Godefroy

17:55    Du nom propre au patronyme et à la suppléance du pseudonyme  / Del nombre propio al patronímico y la suplencia del pseudónimo.
– Rosa Navarro

18:10    Discussion  (25 minutes)

Pause 15 minutes  (de 18:35 à 18:50)

18:50   Table  6

Coordonnée par  Laura Kait
Traduction au colloque assistée par Graziella Baravalle

18:50    De parler au dire dans le dispositif analytique  / De hablar al decir en el dispositivo analítico.
– José Eduardo Tappan

19:05    Coudre le  morceau:  a-border (a-“broder” en espagnol) la marque  / Coser el trozo:  a-bordar la marca.
– Belén Rico

19:20    “Le Lieu de la traduction comme un des Noms du père” Ilaria Pirone , clinique de l’enfant dans l’exil et la demande d’asile  /  El Lugar de la traducción como uno de los Nombres del padre ” Ilaria Pirone, clínica del niño en el exilio y la acogida de refugiados.
– Jean-Jacques Tyszler

19:35  Discussion  (25 minutes)

Dimanche 3  octobre

16:00    Table  1

Coordonnée par  François Morel
Traduction au colloque assistée par Laura Chacon

16:00    Qui est mon père?  /  ¿Quién es mi padre?
– Graziella Baravalle

16:15    Généalogie obscure et nom transparent  /  Genealogía oscura y nombre transparente.
– Laura Pigozzi

16:30    Cette mère légitimera le nom de ce père  /  Esa madre legitimará el nombre de ese padre.
– Alejandro Pignato

16:45    Discussion   (25 minutes)

Pause 15 minutes (de 17:10 à 17:25)

17:25     Table  8

Coordonnée par  Gisela Avolio
Traduction au colloque assistée par Rosa Navarro

17:25    L’exil:  le “vrai nom” du sujet  /  El exilio:   el “verdadero nombre” del sujeto.
– François Desplechin

17:40    “Lo que se cifra en el nombre”  /   “Ce qui est chiffré dans le nom”.
– Verónica Bogao

17:55    Symptôme et temporalité.  Le discours psy comme symptôme  /  Síntoma y temporalidad.  El discurso psi como síntoma.
– Daniel Sibony

18:10    Discussion (25 minutes)

Pause 15 minutes (de 18:35 à 18:50)

18:45     Table  9

Coordonnée par  Horacio Manfredi
Traduction au colloque assistée par Marcelo Edwards

18:50    Hétérogénéité organique du symptôme  /  Heterogeneidad orgánica del síntoma.
– Gérard Pommier

19:05    Masculinités III.  Langue maternelle et non  / Masculinidades III.  Lengua materna y no.
– Laura Kait

19:20    Le déclin de la fonction paternelle dans la clinique psychanalytique du XXIème siècle La caída de la función paterna en la clínica psicoanalítica del siglo XXI .
– Alfonso Gómez Prieto

19:35    Discussion  (25 minutes)

20:00    Clôture
Jean-Marie Fossey, président de la Fondation Européenne pour la Psychanalyse

Date et lieu

Le 1er; 2 et 3 octobre 2021

de 16:00 à 20:00 (heure de Barcelone)

Plateforme Zoom

 

Inscription

La participation au colloque en tant que public est gratuite. Pour des raisons d’organisation, une inscription préalable est requise.

L’inscription, jusqu’au 24 septembre 2021, se fera par e-mail à :

info@fep-barcelona.com

 

 

Coordinateur général:   Alejandro Pignato

Equipe d’organisation:   Isabel Alonso, Graziella Baravalle, Verónica Bogao, Marcelo Edwards, Alejandro Pignato, Lucía Pose, Alejandra Quintas, Silvia Saskyn.

Contact

Vous pouvez contacter l’Équipe d’ Organisation du colloque, en envoyant un e-mail à l’adresse  ci-dessus, ou vous pouvez  envoyer un message en utilisant le formulaire suivant: